Aller en bas

 :: Autres Lieux :: Underworld :: Les Chutes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Phosphore -- PV. Jomei

Deku
PO : 69
Messages : 24
Date d'inscription : 16/11/2018

Feuille de personnage
Type d'âme/monstre: Faible
Lun 10 Déc - 5:17


❝ Phosphore
• feat. Jomei •



Le bruit de l'eau qui coule était toujours moins terrifiant que le silence étouffant de la petite maisonnée. Marchant au travers des quelques herbes bleutées, frivoles accompagnatrices qui ne tardent à s'écarter sous le rythme précautionneux de son pas, la jeune chouette ne semblait pas réfléchir à la justesse de son itinéraire. A droite ou à gauche ? Devait-il reculer, ou bien franchir encore une fois les longs couloirs aux voûtes étoilées ? Le cœur maladroit comme toujours, il préférait toujours parcourir les sous-terrains sous une main hasardeuse afin de se réserver encore quelques surprises.  Mais il n'était pas dupe ; Tristement, l'Underground devenait ridiculement étroit lorsqu'on s'y promène quotidiennement pendant des années. Et même si son endroit préféré se voilait de mystères ainsi que d'une beauté aussi immuable que son eau luminescente, sa vision s'appauvrissait lorsque la solitude lui rongeait les plumes. Un mauvais jour est un mauvais jour, et le fait qu'il puisse parfois rester longtemps sans voir personne ne l'aidait en rien à se changer les idées.

Néanmoins, le bruit lointain des cascades se faisait totem contre les vices de sa tristesse. Une catharsis contre l'angoisse du vide, du rien, du néant. Quel ennui ! Il s'en demandait comment les gens de l'extérieur venaient à s'occuper lorsque les jours se faisaient creux. Est-ce que le monde du dessus était aussi vaste, aussi lumineux qu'on lui avait dit ? Est-ce que ses étoiles, étaient plus jolies et bien plus lointaines que celles de la grotte aux vœux ? A peine ces questions trottaient dans son crâne de piaf qu'il frisait en se voyant déboucher dans un endroit bien plus large que les autres. Là, il se poserait ici pour aujourd'hui. L'humidité ambiante lui rentrant sous son duvet, il s'en secoua un peu en grimaçant, faisant mine de se rapprocher de l'un des petits points d'eau à la lumière surréelle. Il était à la vue de tous ici, mais il savait que ça ne changeait rien... Peu étaient les curieux venant encore arpenter les entrailles évidées d'une ancienne prison. La plupart des monstres s'étaient enfuit vers les hauteurs à peine la barrière avait été scindée, tandis que peu d’entre eux, se résignaient encore à mettre le nez dehors. De toute façon... Deku n'était pas d'humeur à faire un pas de plus en ce jour blanc. Ce petit coin serait le sien pendant un temps éphémère.

Tout d'abord, il se pencha au dessus du liquide bleutée.
Dans le reflet, il se voit. C'est lui.
Qui d'autre ?
Son cœur se serre.

Un pas en arrière. Il tâche d'oublier ce qui vient de lui faire mal. Un mauvais jour est un mauvais jour. Il lance dont de petits coups d'oeil dans son périmètre pour zoner l'endroit, avant de voir l'une des fleurs échos à peine à quelques mètres de là où il était. Ces jolies paraboles aux pétales surdimensionnées, consignant prières et mots entendus à la volée au sein de leurs racines comme pour les préserver. Petite chouette les aimaient, car parfois elle contait des histoires d'autres vies plus palpitantes que la sienne, stimulant son imaginaire d'or et déjà cloisonné par sa cage rouillée. Et puis surtout, pourquoi se priver de raconter soi-même ses propres souvenirs ? Quelques petits pas et le voilà devant son écoute fictive, s'y asseyant sagement devant sans coincer ses ailes délicates sous son poids.
Deku observe la sentinelle au bouton de saphir. Il se prépare, puis s'élance.

«... Ce matin, j'ai essayé de voler près de notre maison. » Sa voix est très ténue, rocailleuse car il n'a pas beaucoup parlé durant les jours précédent sa venue ici. « Tu n'aurais pas été content. Je sais très bien que tu m'avais interdit de m’exercer aussi près des murs, car j'ai toujours la fâcheuse manie de les percuter. Mais ça fait bien longtemps que je n'ai rien abîmé. Je te promet de continuer dans cette optique jusqu'à ton retour. Sans voler bien longtemps, je crois que mes ailes commencent à s'habituer... C'est une bonne chose... Je crois...»Parler ainsi, ça l'aide à dégager son cœur trop lourd. Son cœur qui attends sans cesse. Même s'il n'est plus là pour être avec lui, il a encore l'impression d'échanger ce biais. L'oiseau se recroqueville un peu sur lui. « … J'espère que tu vas bien... Là où tu es. Moi, j'attends ici... Je fais attention à nos affaires... A tes souvenirs. Aux lettres, aussi... Et ça, jusqu'a que tu reviennes... Ça aussi, c'est promis. » Il souffle, douloureusement. Ça suffira pour l'instant.

A la fin de son récit, son esprit se met à planer, ses paupières se fermant pour ravaler la moindre goutte qui oserait couler hors de ses orbites. Il ignore l'univers qui continue de s'écouler autours de lui, omettant peut-être la moindre présence qui se glisserait dans sa direction.
Il était seul avec lui-même.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

_________________
Phosphore -- PV. Jomei 1543337333-otusrun
Revenir en haut Aller en bas
Jomei
PO : 309
Messages : 50
Date d'inscription : 24/09/2018

Feuille de personnage
Type d'âme/monstre: Faible
Lun 10 Déc - 14:43


♫ Being alone is sad♫


Les chutes. Un lieu assez populaire, garnis de ces incroyables fleurs capable d'entendre et de répéter les phrases qu'on leur transmet. Cet endroit te rendait un peu... Nostalgique, de cette période ou tu vivais encore avec tous tes frères. Sacré famille nombreuse ! Tu te souviens encore. De ce jour ou la barrière fut brisée, ou votre vie à tous, c'est subitement séparer du jour au lendemain.

Tu volais à droite et à gauche, essayant de trouver... Quelque chose ? Peut-être avais-tu subitement envie de t'installer quelque part à écouter les confidences de certains monstres ? Pas vraiment. Tu voulais voir, ou plutôt entendre, si ta discussion avec ton ainé était toujours là, ou si cela avait été effacée depuis le temps.

La surface était grande. Bien plus grande que ce monde-là. Avec son lot de curiosité et de problèmes. Trouver un moyen de survivre là-haut n'est pas chose aisé, mais comme tu le dis bien souvent : "Avec un peu de volonté, on peut tout faire ! ".

Vraiment?

Finalement, tu trouvas ton bonheur. Là. Assez écarter des autres fleurs, d'ailleurs. Tu te posas devant... En te demandant si tu devais faire quelque chose de spéciale pour pouvoir entendre quelque chose. Mais tu hésitais encore, de crainte de te tromper et de voir que quelqu'un d'autres était passé par là. D'un côté, ce ne serait pas surprenant non plus. Mais...Les souterrains sont bien vides à présent. Seuls ceux ayant trop peur du soleil n'oser pas sortir. Tu pouvais comprendre ça. Tout le monde est passé par là. Même toi.

-Hey maintenant que la barrière et tomber, on va faire quoi ? J'en ai vu beaucoup qui se préparer à partir. Peut-être qu'on devrait faire pareil ?

-Pfff et pour faire quoi? Tu nous as vus ? Moi, je n'ai pas confiance. On est très bien ici, on a déjà galéré à se faire une place, alors en haut... Crois-moi, ce sera pire.

-D'accord !

Effectivement, la conversation était toujours présente. Cela te faisait un peu drôle, tu avais l'impression d'avoir fait un bref saut dans le passé. Bien que cela ne soit qu'une ridicule illusion. Ton sourire fana brièvement, mais tu ne tardas pas à reprendre contenance. Ce n'est pas ce genre de chose qui t'atteigne. Oui. Tu étais nostalgique. Oui, certaines choses te manquer. Mais ce qui est fait est là.

Maintenant, tu dois aller de l'avant et tracer ta propre route et prendre tes propres choix.

Rester positif, en somme.

Tu peux le faire. Tu as l'habitude, à force. Lâchant un soupir,tes ailes se dressèrent, pour sans doute annoncer un décollage immédiat, mais une de tes antennes pivote légèrement en entendant le son d'une voix. Oh? Il y avait quelqu'un dans les parages ? Et tu ne l'avais même pas salué en venant ? Ohlalala... Qu'est-ce que tu peux être trop dans tes pensées parfois !

Tu décollas, cherchant du regard l'origines de cette voix, avant d'apercevoir une sorte de chouette, assise devant une fleur bleue. Tu devrais peut-être la laisser tranquille, non ? Ce n'est pas un lieu pour accoster de manière idiote les autres. Et tu ne le connais même pas ! Si c'est quelqu'un de plutôt maussade et de grognon, tu risque de t'attirer des problèmes !

Sauf que tu n'a rien d'un être raisonnable, n'est-ce pas?

Tu t'approchas de la chouette en silence, écoutant involontairement les dernières paroles de son monologue. Oh? Il attendait le retour de quelqu'un ? Un ami à lui, était-il parti vagabonder à la surface ? Sans lui ? C'est...Un peu dommage.

C'est décidé, tu ne pouvais pas laisser cette pauvre chouette dans cet état-là ! Alors tu fis la chose la plus logique qui soit en allant te poser sur une de ces épaules.Pas sur que cela soit réellement quelque chose de très logique en soi. Mais mieux valait éviter de te demander ta propre définition sur ce sujet-là.

-COUCOU !

Bon sang, Jomei, tu vas plus lui faire peur qu'autre chose à ce rythme ! Est-ce vraiment cet effet que tu souhaites lui faire? Non. Alors tu essayas de te rattraper, en espérant qu'il t'a entendu.

-Qu'est-ce qui ne va pas? Un proche est parti à la surface sans t'emmener avec? Fait pas cette tête ! Je ne sais pas qui c'est, mais je suis qu'il reviendra ! ... Sauf si tu t'es disputé avec lui avant, là, d'accord, c'est peut-être un peu problématique...

Fis-tu légèrement pensif. Puis tu quittas son épaule, afin de te poser sur la fleur. Tu n'est pas assez lourd pour l'écraser, c'est l'avantage de ressembler à un papillon. C'est juste la taille qui reste un inconvénient.


[Voilà,  je peux changer si jamais ça va pas !]



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Phosphore -- PV. Jomei 1543834682-signa-20
Revenir en haut Aller en bas
Deku
PO : 69
Messages : 24
Date d'inscription : 16/11/2018

Feuille de personnage
Type d'âme/monstre: Faible
Mar 11 Déc - 3:01


❝ Phosphore
• feat. Jomei •



Avec du recul, ses tentatives de réconfort pouvaient sembler désespérées. Deku avait beau le savoir tout au fond de lui, il n'avait pourtant pas une seule fois hésité à revenir aux Chutes plusieurs fois pour réitérer l'expérience, même si ô combien elle pouvait s'avérer étrange aux yeux des autres. Prunelles closes, ses muscles arrivaient désormais à se détendre au fur et à mesure des secondes. Les larmes, quant à elles, venaient à disparaître d'elles-même dans ce silence interne, comme absorbées par les échos aquatiques du l'immense salle. Même s'il n'était pas réchauffé, il avait la sensation d'aller quand même un petit peu mieux.
Un très grand pas pour quelqu'un de difficilement joyeux.

Bercé par son environnement, il n'avait pas vu le drôle de petit papillon se poser sur son épaule. Deku avait bien entendu sentit une petite pression mais elle était bien trop légère pour le faire se décrocher de son introspection. C'est bien pour ça qu'il s'était figé tout d'un coup comme un biche en plein phares en entendant une salutation on ne peut plus vive, la respiration coupée tant la surprise avait eut l'effet d'un coup de bâton derrière sa nuque. Les yeux tout ronds comme des billes, son duvet d'oiseau s'était redressé à la manière d'un chat qui faisait le gros dos, son corps vibrant sous l'automatisme engendré par la peur. Normalement, même si les monstres s'inscrivaient dans toutes les tailles, les apparences et les couleurs, rares étaient les fois où il avait eut à faire un si étrange petit bonhomme.

Sans le nier, le joyeux papillon avait quelque chose d'assez mignon. Etait-ce à cause de sa teinte vive et attractive ? Ou tout simplement par son enveloppe duveteuse qui se laissait paraître au monde comme un petit bout de coton volant ? Incapable de bouger, Deku fit tiquer très nerveusement ses longues plumes beiges ornant le haut de son front en signe d'incompréhension. Il était bien normal de n'avoir pu entendre son jeune interlocuteur arriver ; Lui aussi, était un être ailé... Et si probablement si discret qu'il n'aurait jamais pu deviner sa présence s'il n'était pas venu à lui aussi familièrement. Alors, Deku entremêla ses doigts entre eux, domptant précipitamment son agitation pour offrir toute sa considération au nouvel arrivant.

Très bientôt, il arrêtait de faire cette tête d'oiseau effaré. Et même plus, il se mit à rougir jusqu'aux oreilles à peine avait-il compris que son monologue avait voyagé bien plus loin qu'entre lui et la fleur de saphir. Il n'avait pas les mots adéquats pour expliquer ce qu'il venait tout juste de faire, mais il ressentait comme... Quelque chose de plus ou moins apaisant dans le questionnement de son confrère monstre. Le suivant des yeux lorsqu'il se posa délicatement sur les pétales luminescentes de sa précédente confidente, la chouette se permit de se pencher un peu vers lui, quand même un poil curieux même si c'était probablement impoli d'observer les gens avec autant d'attention. Ceci ne prit qu'un instant, puisqu'il remit son dos droit par la suite, baissant la tête pour se mettre à marmonner d'une ton faible et monotone. « B-Bonjour... » Sa voix se perdait dans les abysses de sa timidité. « Oui... Enfin... Un peu... Je-Je ne sais pas si... Il est à la surface ou p...Pas... Je... »

Le rouge de ses pommettes s'effaçaient lentement, lui aussi. Les épaules remontées pour y cacher son cou, il osa jeter un petit coup d'oeil à l'inquisiteur. Il n'était pas question de dispute, non, mais il avait encore bien du mal à s’épancher sur la disparition soudaine de son oncle. Secouant sa tête frénétiquement, il fixa un point vide, se forçant à ne pas trébucher sur ses mots. « Pardon... Je ne savais pas... Que quelqu'un était déjà là... Je ne... Voulais pas... déranger... Je... Je suis... Vraiment... Désolé...»

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

[C'est parfait, ne t'en fait pas ! ]

_________________
Phosphore -- PV. Jomei 1543337333-otusrun
Revenir en haut Aller en bas
Jomei
PO : 309
Messages : 50
Date d'inscription : 24/09/2018

Feuille de personnage
Type d'âme/monstre: Faible
Mar 11 Déc - 14:19


♫ Shyness is a way to protect yourself!♫

Mais qu'as-tu donc fait à cette pauvre chouette, Jomei? Le pauvre..Tu avais empiété dans son espace personnel et brusquer un être doté d'une grande peur envers les inconnus. C'était une chose que tu aurais dû prévoir et savoir. Combien de fois les autres t'avaient déjà faite cette réflexion ? Mais c'était une des choses que tu ne pouvais pas changer chez toi. Même avec tous tes efforts. C'était toujours plus fort que toi. Accoster des personnes que tu ne connais absolument pas, simplement, car tu juger que sois disant "ils en ont besoin". Le jour où tu tomberas sur une mauvaise personne, est-ce que tu finiras par comprendre ?

Sûrement pas.

La chouette avait eu une drôle de réaction, mais tu n'y fis guère attention, au contraire, tu semblas même trouver cela... Amusant. Mais tu ne préféra ne pas t'attarder la dessus. Lorsque tu t'étais posé sur la fleur, le monstre, c'était légèrement pencher vers toi, te fixant de ces petits yeux. Tu te contentas de simplement pencher la tête, tout en gardant ce grand sourire.

Tu écoutas attentivement les faibles paroles de l'être ailé, bien que tu eu un peu de mal à tout saisir en intégralité. Ha la timidité... Souvent une grande barrière qui empêcher de se lier aux autres et de vivre une belle vie parsemée d'embûche ! Wait...Pas parsemer d'embûches voyons ! Mais ton père avait souvent tendance à dire que sans petit coup bas de la part de la vie, on n'apprend rien. Aujourd'hui encore, tu as du mal à réellement comprendre ce qu'il voulait dire par là. Mais tu devais avouer que la vie, n'est pas forcément rose non plus.

La chouette s'excusa de sa présence, balbutiant des excuses comme si c'était soudainement devenu un crime de se trouver quelque part avec quelqu'un d'autre. Tu agitas tes quatre bras, en signe de légèrement affolement. Pourquoi s'excuser? Pourquoi est-ce qu'il aurait dérangé ? Les chutes appartiennent à tout le monde !

-Heeeh? Mais ne t'excuse pas ! Ce n'est absolument pas grave ! Au contraire, je suis content de voir qu'il y a encore des personnes qui vienne ici !

Déclaras-tu sur un ton joyeux...Ce qui ne change pas de d'habitude. Tu fis néanmoins une petite moue en le voyant fixer le vide. Mais est-ce que cela allait te décourager ? Pff... C'est mal te connaître. Tu t'envolas à nouveau, avant de venir lui appuyer doucement sur son nez.

 -C'est plutôt à moi de m'excuser, c'est moi qui suis venu te déranger, n'inverse pas les rôles ! Et puis les chutes appartienne à tout le monde !

Au moins, tu étais sincère sur ce coup-là. Enfin...Tu espères surtout que la chouette ne prendra pas la fuite ! Peut-être que tu devais faire l'effort de te comporter... Autrement? Et comment ? Que c'est compliqué tout ça...

-Qu'est-ce qui ne va pas? Si tu veux, on peut allez chercher cette personne ! Elle s'est peut-être perdue ?

Déclaras-tu avec un entrain, avant d'appuyer légèrement sur sa joue. Quoi ? Toi? Trop tactile ? Non, pas du tout. Tu essayes juste de le faire réagir un peu...À ta manière. Même si c'est d'une manière stupide et enfantine.

-Aaaah et moi c'est Jomei !J'aurais peut-être dû commencer par ça au début...

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Phosphore -- PV. Jomei 1543834682-signa-20
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres Lieux :: Underworld :: Les Chutes-
Sauter vers:
Ouvrir/Fermer la ChatBox