Disclaimer

Forum NC-16

Les RPs sont susceptible de contenir de la violence verbale et physique, ainsi que de l'érotisme. Avatar illustrés 200 x 400, contexte fantastique tiré d'Undertale. Pas de minimum de ligne.

Top sites

à adopter de toute urgence !







Petites annonces

03/08/2016 — Lorem ipsum cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
02/08/2016 — Un nouveau prédéfini a rejoint le bottin, ouvrez l'oeil, il paraît qu'il est dangereux !
17/07/2016 — Lancement de l'intrigue #2, renseigner-vous pour y participer ...
©️linus pour Epicode
En bref
Aller en bas
Le Deal du moment :
-50% sur plusieurs chaussures de la gamme Nike Air Max
Voir le deal

2. Overland : Contexte sociétal




Le Passeur
Le Passeur
PO : 656
Messages : 262
Date d'inscription : 08/05/2018

Feuille de personnage
Type d'âme/monstre:
Profil Académie Waverly
2. Overland : Contexte sociétal EmptyVen 28 Juin - 22:43

Les évolutions en 10 ans

Contexte d'une société

Les évolutions en dix ans


La population globale de l'Overland est majoritairement humaine. Il y a 10 ans, lors de l'arrivée des monstres, 70% de la population était humaine, 20% était monstrueuse, et seulement 10% était hybride, ce qui explique pour quelles raisons les hybrides ont vite été assimilés aux monstres, car peu nombreux et eux aussi rejetés par la société humaine.

Cependant, ces dix dernières années, les statistiques ont commencées doucement à évoluer, la population monstrueuse grandissant de façon inattendue, ayant passée le palier des 20%, 35% avec les hybrides, obligeant les humains à les considérer de plus en plus sérieusement non pas comme des émigrés, mais une autre facette de l'Overland tout aussi légitime qu'eux.

Couple et vie de famille
Même si on peut noter quelques couples interraciaux, il est encore très mal vu pour un humain et un monstre d'entretenir une relation de longue durée. Les relations plus légères sont moins stigmatisées, bien que pouvant être considérées comme déviantes. Il est à noter que le mariage interracial n'est pas encore légalisé officiellement, de ce fait, encore aujourd'hui, la plupart des hybrides naissent d'hybrides et au sein de familles trop souvent monoparentales.

Les relations Hybrides/Monstres sont moins mal vues, mais considérées comme dégradantes pour l’hybride, qui en quelque sorte s’éloigne de la société humaines. Cela reste tout de même plus acceptable que l’union d’un humain et un monstre, car dans ce cas là, le génome hybride aurait “souillé” le sang humain.

Relation Hybride/humain, sont  moins mal vu et sont tolérées sous certaines conditions. L’hybride doit rester à sa place, peut importe son genre, c’est son époux.se qui, officielement, prendra les décisions pour le couple. L’hybride doit rester discret et ne pas se faire remarquer. Ca reste mal vu dans la haute société.

Pour ce qui est des familles ne pouvant ou ne voulant concevoir d’enfant, l'adoption est autorisée pour tout le monde. En revanche, les enfants humains ne sont confiés qu’à des familles humaines monoraciales. Les familles mixtes ne peuvent se voir attribuer que des enfants hybrides ou monstre.


Majorité et droit
La majorité humaine est à 18 ans. Les hybrides répondent aux mêmes règles.
Pour les monstres, c’est du cas par cas. Un monstre peut être mature dès sa naissance ou peut mettre plus de temps qu’un humain ou hybride à se développer, aussi la majorité leur est délivrée manuellement.

Officiellement, les trois races ont les mêmes droits, mais dans la pratique, beaucoup d’inégalités demeurent. Les humains restent une race très privilégiée, les hybrides rentrant le mieux dans les rangs et jouant les “humains” s’en sortent plutôt bien. Pour les autres en revanche, il est souvent difficile d’avoir des logements dans certains districts, tout comme il est souvent compliqué de trouver une stabilité professionnelle.


La société humaine


Concrètement, la place des humains dans la société n'a pas évoluée plus que cela. Ils sont une large et importante majorité de la population, et cela leur offre un confort de vie et des privilèges allant avec. Globalement, il est plus simple pour un humain d'évoluer dans la société que pour un monstre ou un hybride, qui généralement auront à faire leurs preuves de nombreuses fois, sans que cela soit forcément justifié.

Pour les Humains, il est nettement plus facile d’obtenir un emploi. Il est encore rare, même aujourd'hui, de voir un monstre ou un Hybride avoir des postes à responsabilité dans les sociétés humaines, hormis dans les commerces monsteristes, ce qui explique que l'acceptation prenne du temps à venir.  
Il est aussi plus simple pour eux d’acheter une belle maison ou de pouvoir louer un appartement dans les beaux quartiers de la ville.

Quant aux études, le système scolaire humain est semblable au système scolaire Allemand. Cours le matin, activités para-scolaire l’après-midi. Les diplômes d’Overtale sont reconnu partout dans le monde.

Globalement, les Humains mènent une vie semblable à celle de nos jours. Ils n’ont pas nécessairement besoin de faire des pieds et des mains pour obtenir ce qu’ils veulent, au contraire des Monstres et des Hybrides qui doivent encore se démener pour se faire accepter.

La majorité des Humains craignent les Monstres et acceptent mal les Hybrides. Malgré tout, une partie de la population que l’on appelle “Monsteriste”, sont pour les droits des Monstres et leur acceptation comme étant des égaux dans la société. Ils militent pour leurs droits, ce qui a donné naissance à un fort mouvement “hippie”.
Il existe aussi un mouvement “Humaniste” qui prône davantage le bien-être social des Humains au détriment de celui des Monstres et des Hybrides. Ce groupe rejette généralement les Monstres et les Hybrides, allant souvent jusqu’à les détester. Ils n’engagent jamais d’employés autres que des Humains, de manière générale.


La société hybride


Lorsque la barrière fut érigée, il y a de cela des siècles, seuls les monstres furent enfermés sous terres. Les hybrides, n'ayant pas pris part à la guerre et ne pouvant absorber les âmes humaines, furent simplement chassés des villages humains car considérés comme partisans des monstres. Apprenant à vivre cachés, ils finirent par faire leur propre village, tribut, camp ou famille qu’ils soient nomades ou sédentaires.

L'humanité avait bien conscience que les hybrides existaient toujours, mais ces derniers vivaient généralement entres eux, ou s'ils vivaient dans les villes humaines, ils restaient dans leurs propres zones. Impossible pour un hybride d'évoluer dans la société humaine, et bien souvent, ils devaient se contenter de travaux ingrats que personne ne voulait faire, tout cela pour vivre dans la précarité. L'hybridation fut très vite synonyme d'exclusion, les hybrides étant des parias, faisant drastiquement baisser les naissances, et les rares personnes leur montrant de la compassion et du soutien furent les humains monsteristes.

Il n'est pas surprenant, en voyant cela, de comprendre pourquoi la plupart ont essayé de cacher leur nature monstrueuse, que ce soit en camouflant leurs attributs inhumains, ou simplement en restant loin de la société, se faisant le plus discret possible, de peur que l'humanité décide un jour de les exterminer. Cependant, l'arrivée des monstres a tout changé, et désormais une partie des hybrides a cessé d'utiliser des subterfuges pour passer pour humains, s'assumant pour ainsi obliger les humains à faire de même.

Ils sont tout de même mis à l’écart et pour grimper les échelons de la société, un hybride doit encore se faire passer pour un humain. Si officiellement n’importe qu’elle race peut atteindre n’importe quel poste, officieusement on fera toujours en sorte de garder uniquement des humains aux sièges importants.

Lieux d'habitations

On peut noter que Miragestueux a comme particularité d'être composé en très grande majorité d'hybrides ne se cachant pas, le reste étant des monstres appréciant la chaleurs, et des humains amoureux de la différence. La zone a toujours été soigneusement évitée par la société humaine, qui ferma longtemps les yeux dessus. Elle a ses propres commerces et ses propres règles de vie, et tant qu'elle ne fait pas de vagues, globalement, on la laisse tranquille. L'éducation donnée la-bas est culturellement plus proche des hybrides que des humains. On y apprend la magie défensive, et les cours d'histoires ne stigmatisent pas les monstres lors de la grande guerre.

S'ils rejoignent les villes humaines, les hybrides vivent dans leurs propres quartiers, qui sont généralement les plus extérieurs des zones humaines, et les plus précaires, aussi. Avec le retour des monstres, les hybrides ne se sentirent plus obligés de vivre à part de la société, et revinrent timidement s'installer dans les villes, ce qui a fait grossir les quartiers hybrides de façon impressionnante, faisant doucement augmenter le revenu moyen, tandis que les taudis laissaient places à de véritable zone confortable à vivre que l’on appelle “logement sociaux”.


Travail


Il y a dix ans encore, il était très dur pour un hybride de travailler chez les humains s'il n'était pas capable de cacher sa nature et généralement, ils se contentaient de métier plutôt ingrats, sous-payé, ou dégradants, faisant trop d'heures pour des sommes souvent minables. Pour cette raison, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi beaucoup d'entre eux restèrent à Miragestueux, où le travail était mieux rémunéré et les conditions plus décentes.

Avec l'arrivée des monstres, les humains ont fini par trouver les hybrides acceptables, à côté d'une scientifique reptilienne ou d'une chèvre professeur. En général, on préférera souvent embaucher un hybride plutôt qu'un monstre, car plus proche des humains, les hybrides s'adaptent souvent bien mieux à la société.
Cependant, les chances d'évoluer ou d’obtenir une promotion restant très minces, et même dans les rares cas où ils arrivent à avoir des subalternes, il n'est pas rare que des humains les refusent comme supérieur, poussant ainsi les entreprises à éviter d'offrir des opportunités d'évolutions aux hybrides.

Heureusement, les monstres ont ouvert leurs propres sociétés, Offrant de nombreux postes aux monstres, aux hybrides, mais aussi aux humains. Loin d'être aussi regardant sur la race de leurs employés, offrant une chance à tout le monde tant que les compétences sont présentes, ils essaient d'éviter de tomber dans les mêmes travers que les humains, et essaient de combattre l'exclusion par l'inclusion.



La société monstre


Les monstres sont des créatures faites d'amour, d'espoir et de compassion. Du moins globalement, ce qui explique que malgré les tensions et les quelques réfractaires à leur retour, ils aient plus ou moins sereinement évolué dans la société, parfois totalement insensible à la xénophobie à leur égard. Il ne serait pas totalement absurde de penser que beaucoup d'entre eux vivent un peu dans leur bulle, une bulle que même les émotions les plus virulentes n'arrivent pas à percer.

Il y a bien des monstres plus pragmatiques ou réalistes, mais ces derniers, ne voulant pas saboter les efforts des autres monstres à améliorer l'image de leur race, ne semblent pas non plus vouloir répondre à la haine, sinon par l’indifférence. Ils savent que le chemin est encore long avant qu'il n'y ait plus de raison de s'étonner en croisant un monstre dans la rue, et ils l'acceptent. Globalement, et même s'il y a quelques cas exceptionnels, il est rare que les monstres fassent des vagues, contrairement aux humains...

La sécurité des monstres est autant la priorité des forces de police que celles des humains. Aussi travaillent-ils en alliance avec les autorités Monstres pour apprendre à reconnaître et arrêter les crimes sur les monstres ou fait par des monstres. Suite à une série de meurtres de Monstres, dû aux différents mouvement humanistes extrémistes, la police a fini par mettre en place une technomagie permettant d’analyser et retracer les cendres Monstres, ce qui permit de limiter les crimes à l’encontre des monstres.

Lieux d'habitations

Les monstres sont très sensibles aux émotions à leur égard. C'est probablement pour cela que, inconsciemment, ils se sont installé dans les quartiers leurs étant favorables, pareils à des papillons de nuit attirés par un lampadaire. On retrouve les monstres dans deux types de quartiers :

Grâce au très fort mouvement humain favorable au monstre, les monstres eurent rapidement leurs propres quartiers. Les Monsteristes offrirent des aides, des moyens d'avoir des logements moins cher que la moyenne, et beaucoup de soutien, ils furent d'une grande aide lors de l'arrivée des monstres dans l'Overland. Leurs sentiments positifs à l'égard des monstres les firent venir en masse, créant ainsi les premiers quartiers monstres. On dénote deux districts monstres ou monstre-friendly à Soleilevant : Douxjardin et Feuilleverte.

En revanche, les quartiers humains les plus conservateurs, très hostiles aux monstres apparurent dans les mêmes temps. A cause du mouvement humaniste, certains zones de la ville furent très restrictifs sur leurs habitants et les commerces refusent parfois même de servir des clients non-humain. Presque naturellement, les monstres s'éloignèrent de ces lieux manquant d'amour et de compassion, ce qui explique que beaucoup de monstres n'ont pas forcément conscience de l'hostilité de certains humains à leur égard, se tenant simplement loin des zones risquées… Le plus connu de ces districts Humaniste est Nidouillet.

Il est à noter que l’Undeground a été vidé de ses habitants, il ne reste personne, sauf quelques âmes en peine. Après l'ouverture de la barrière, presque tout le peuple monstre a rejoint la surface, et bien que l’électricité soit restée grâce au CORE, les commerces ont fermé, les maisons se sont vidées, et les rues sont devenus désertes. De ce fait, les souterrains sont encore plus mornes et étouffants qu'à l'époque où ils étaient habités, ayant des allures de ville fantôme, morte, totalement vidée de ses habitants, où il n'y reste que les échos de souvenirs et des parterres de golden flowers...

Gouvernement

Lors de l'arrivée des monstres, un gouvernement conjoint fut créé. Les humains, décidèrent de donner la place très honorifique de “Roi des monstres” à Asgore Dreemurr. Il siège au parlement et le cabinet des ministres, mais sa place est simplement à titre de consultant. Si au départ le roi des monstres ne s’en rendait pas compte, il comprend de plus en plus que son avis n’est pas pris en compte et qu’il est de moins en moins consulté, même pour les décisions qui concernent les Monstres. Le gouvernement est presque exclusivement Humaniste et il a bien du mal à défendre les intérêts de son peuple. Ainsi, il est de plus en plus difficile pour lui de contrer les tentatives de répressions sur les hybrides et les monstres. Le Roi des monstres semble prendre très à cœur la situation actuelle, ne voulant en aucun cas voir son peuple retourner de force dans l'Underground, mais force est de constater que quelques tensions commencent à se faire sentir entre gouvernement monstre et humain.

Le Gouvernement monstrueux possède aussi un ambassadeur. Si dans la première ligne temporelle il s’agissait de Frisk Dreemurr, dans la ligne actuelle, il s’agit de Papyrus, Frisk ayant refusé l’offre d’Asgore à leur sortie de l’Underground.
On retrouve donc Papyrus à inaugurer de nouveaux lieux, à lire un discours écrit par d'autres, à couper des rubans en souriant à la caméra, ou encore à saluer de la main au côté du roi des monstres.


Travail

Le point difficile pour beaucoup de monstres : trouver un travail. Ce n'est pas seulement une question de race, mais aussi de culture. La plupart des monstres sont particulièrement excentriques, et ont parfois du mal à s’accommoder à la société humaine pas toujours bienveillante envers la différence. Si certains arrivent tout juste à rentrer dans le moule et à ne pas faire de vague pour se faire accepter, collectionnant les boulots peu méritants, la plupart sont totalement inaptes à l'adaptation.

De ce fait, et pour pallier positivement à ce problème, les monstres décidèrent que, plutôt que s’incorporer aux entreprises humaines, ils allaient faire les leur ! Il y a quatre domaines dans lequel les monstres purent faire prospérer leurs commerces et leurs activités, offrant ainsi des postes aux monstres, humains, et hybrides voulant travailler avec eux : la cuisine, le divertissement, la magie, et de la technomagie.

La cuisine monstrueuse est suffisamment étrange et atypique pour n’avoir eu aucun mal à trouver sa place dans les habitudes humaines, qui virent rapidement cela comme une cuisine exotique parmi tant d'autres. De ce fait, on voit de plus en plus de boulangeries, pâtisseries, de bars, ou de restaurants monstrueux apparaître un peu partout en ville. La seule exigence : que cela soit comestible par les humains, sinon il est plus difficile de prospérer, car la clientèle se limite aux monstres et à quelques hybrides.

Le divertissement monstre n'eut aucun mal à se faire accepter, que ce soit dans la musique, au cinéma, ou par leur... Icônes. La compagnie MTT(La Mettaton compagnie) se fit rapidement une place, et promulgue aujourd'hui tous les jeunes talents monstres et hybrides, que ce soit dans l’industrie du disque, du cinéma ou du divertissement. C'est en grande partie grâce à leurs apparitions de plus en plus fréquentes à la télé, à la radio - ou encore même, pour les plus aventureux, au cinéma - que l’hostilité et la crainte envers les monstres semblent s'estomper au fil des ans. Montrer une image positive et cool des monstres, ouverts aux humains et vivant en harmonie avec tout le monde, voilà le but de la société MTT. Actuellement, elle a commencé à ouvrir des magasins et centre commerciaux avec des produits monstrueux et pas mal de goodies à l'effigie du robot star, créant ainsi encore plus d’emploi.

La magie est, on le sait bien, le domaine des monstres. Si les humains ne maîtrisent pas la magie comme eux, force est de constater que les écoles de magie monstrueuse leur permirent plus facilement de retrouver l'utilisation de la détermination. De ce fait, les écoles de magies (qui donnent leurs cours de magie en après-midi puisque les étudiants ont du temps libre pour les activités para-scolaire) se firent rapidement une place dans les différents cursus, et rapidement, on vit de plus en plus d'enfants humains avoir comme rêve de devenir plus tard des mages, ce qui permit à encore plus d'école d'ouvrir. L'école monstrueuse la plus connue est celle de Toriel Dreemurr, que beaucoup de monstres considèrent aujourd'hui encore comme leur reine.

La technomagie, qui était incompréhensible pour les Humains devient plus facile d’accès du fait des nouvelles alliances avec les Monstres. Désireux de montrer patte blanche, beaucoup de monstres le firent en offrant leurs capacités et connaissances aux humains, mais voyant qu'ils n'étaient pas capables de les mettre en pratique, ils décidèrent de créer leurs propres sociétés de R&D en technomagie. C'est à eux que nous devons les overboards flottant, les IV, ou encore les overphone permettant de scanner et d'envoyer des objets dans une boîte de stockage. Il n'est pas rare de voir les sociétés de services technologiques travailler étroitement avec celles de technomagie, améliorant ainsi les alliances humains/monstres.
Actuellement, ils essaient de recréer un système CORE pour offrir de l'électricité magique à l'Overland, et ainsi facilité la vie de tout le monde, mais le créateur du projet, l’ancien scientifique royal, n'étant plus avec eux, les chercheurs monstres peines grandement à recréer une telle machine…